Projet: Appui à la mobilisation locale en faveur des réfugiés transitant par l’Ile de Kos – Grèce

Après une mission exploratoire menée par deux membres de l’association Amel France du 8 octobre au 8 novembre 2015 sur l’Ile de Kos en Grèce, un projet de soutien à la société civile locale venant en aide aux réfugiés se dessine. Dans une perspective de pérennité et d’autonomie et après identification des besoins non couverts et des solutions possibles, Amel France souhaite mettre en place un projet basé sur le renforcement de capacités auprès de son partenaire de terrain l’association Kos Solidarity.

Le projet prévoit plusieurs volets d’intervention :

- Renforcement des capacités de fonctionnement de l’association Kos Solidarity afin d’optimiser les actions mises en place;

- Apport de compétences médico-sociales pour l’amélioration du dispositif d’accueil des réfugiés;

-Activités de plaidoyer auprès du grand public, des acteurs de la solidarité internationale et des décideurs politiques afin de soutenir les initiatives de la société civile locale et améliorer les conditions d'accueil et de vie des réfugiés

Pour consulter le rapport de la mission exploratoire, veuillez télécharger le document suivant :

Rapport Mission Exploratoire Amel France - Ile de Kos
Rapport final_Mission explo_Grèce_12122015_ORI_V2.pdf (2.46MB)
Rapport Mission Exploratoire Amel France - Ile de Kos
Rapport final_Mission explo_Grèce_12122015_ORI_V2.pdf (2.46MB)





Pour plus d’information sur le projet, veuillez télécharger le document suivant : 

Note conceptuelle de projet
Appui à la mobilisation locale en faveur des réfugiés transitant par l'île de Kos - Grèce
Concept Note - projet Kos VF.pdf (707.65KB)
Note conceptuelle de projet
Appui à la mobilisation locale en faveur des réfugiés transitant par l'île de Kos - Grèce
Concept Note - projet Kos VF.pdf (707.65KB)






APPEL A VOTRE GENEROSITE!

Pour mener à bien ce projet, nous avons besoin de vous ! Nous lançons donc un appel à votre générosité afin de saluer le travail des associations grecques et apporter une réponse adaptée à cette crise sans précédent.

Rendez-vous sur notre rubrique nous soutenir pour adhérer et faire un don à l’association. 

Vous pouvez également soutenir financièrement ce projet à travers la plateforme de don HelloAsso en cliquant sur le lien suivant : 

https://www.helloasso.com/associations/amel-france/collectes/soutien-aux-refugies-presents-sur-l-ile-de-kos-grece


 

Contexte

Les multiples conflits d’ampleur régionale en Syrie, en Irak et en Afghanistan ont eu pour conséquence des déplacements massifs de populations. Pour fuir les violences et les atrocités de la guerre, ces populations n’ont d’autre choix que celui de l’exil. De nombreux réfugiés transitent par les îles grecques dont celle de Kos.  Embarcations vétustes, surcharge de passagers, chavirements et noyades sont une réalité quotidienne. A cela s’ajoute une prise en charge insuffisante voire précaire dans les pays de transit.

Ces hommes, femmes et enfants  sont en situation d’extrême vulnérabilité et souvent privés d’accès aux services de base malgré les efforts de la société civile grecque locale. On compte aujourd’hui parmi ces populations 70% d’hommes, 15%  de femmes et 15% d’enfants. La dégradation de la situation humanitaire et la pérennisation des conflits laissent présager une augmentation du nombre de réfugiés dans les mois à venir. Ainsi, en juillet dernier, on estimait  les arrivées quotidiennes de 250 à 400 migrants par jour. Actuellement 7000 réfugiés sont en attente de laissez-passer pour rejoindre la capitale, Athènes. Pour le mois de septembre, on enregistre une arrivée quotidienne de 300 migrants.

Il n’existe à l’heure actuelle aucune aide municipale locale et de l’Eglise. Un quart des migrants ont des moyens financiers leur permettant un hébergement à l’hôtel mais 75%  sont en errance.  Au niveau de l’hébergement l’hôtel désaffecté réquisitionné pour loger les réfugiés a fermé. La situation est donc critique et les stationnements sauvages au sein de la ville de Kos (parcs publics, plage, zones périphériques…) sont de plus en plus fréquents. De plus, ces installations de fortune ne disposent pas d’équipements sanitaires.

Plusieurs organisations sont présentes sur le terrain, le Haut Commissariat des  Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) intervient sur le volet administratif et de demande de statut de réfugié. L’organisation Médecins sans Frontières Grèce est présente sur le volet médical.

 Au niveau local, un collectif informel  de volontaires  s’est constitué afin de coordonner leur aide dans la distribution de kits hygiène et de  200 repas quotidiens grâce aux dons des restaurateurs, des commerçants et à la générosité des habitants. Les besoins sont considérables tant au niveau des bénéficiaires qu’au niveau  du renforcement des capacités du tissu associatif local. Il s’agit tout d’abord de renforcer les structures d’accueil (amélioration de l’habitat d’urgence), d’apporter un soutien logistique au collectif de volontaires locaux et enfin de sensibiliser les acteurs  locaux et nationaux  en capacité de fournir une aide logistique  et financière.