Projet Kurdistan

FICHE PAYS: Kurdistan Irakien

Le Kurdistan Irakien est une entité politique, fédérale et autonome située au Nord de l’Irak, reconnue depuis 2005 par la constitution irakienne, ainsi que par la Communauté Internationale. La région est bordée par la Turquie au Nord, l’Iran à l’Est et la Syrie à l’Ouest, et est constituée de trois provinces : Erbil, Sulaymaniya et Duhok.Nous sommes en train de créer du contenu pour cette section. 

Capitale : Erbil
Superficie : 40 643 km2
Nombre d’habitants : 4.7 millions (les chiffres de 2014 annoncent 9.85 millions d’habitants, tenant compte des réfugiés)
PIB /hab(2011) : 4452 USD
PIB (2011): 23.6 Mrd USD
IDH : 0.750 (IDH de l’Irak : 0.694)

Structure d’âge de la population 

 0-14 :36%
15-64 : 60%
 Plus de 65 : 4%

Âge moyen : 20 ans
Espérance de vie : 70 ans

           

L’histoire récente du Kurdistan Irakien est dominée par des périodes de guerres et de luttes pour l’obtention de l’indépendance de la région. Ce n’est qu’en 1992, après des années de violences perpétrées contre les kurdes, que la situation change. En effet, suite à la campagne Al Anfal[i], lancée par Saddam Hussein contre la population Kurde, qu’une coalition internationale se forme et établit une zone d’exclusion aérienne au dessus du 36 ème parallèle contre les forces armées irakiennes. Le retrait de celles-ci du territoire kurde irakien permettra aux leaders kurdes de renforcer leur main mise sur le nord du pays tout en préparant une base solide à la mise en place de la constitution de 2005.

L’enjeu majeur de la période post Saddam est la reconstruction du territoire : reconstruction des infrastructures, création d’une administration et la gestion des centaines de milliers de personnes déplacées après des années de guerre et de destruction. Une démocratie parlementaire se met en place et l’économie de la région est florissante. Pendant des années, le Kurdistan Irakien sera considéré comme la zone la plus stable, économiquement et politiquement, du pays. Malgré le succès remporté par les leaders kurdes, le territoire est aujourd’hui plongé dans une grave crise humanitaire. La détérioration de la situation sécuritaire de la zone (éclatement de la guerre en Syrie, avancées des groupes djihadistes sur le territoire irakien,…) a eu pour conséquences l’afflux massif de réfugiés et le déplacement interne de milliers de personnes au Kurdistan Irakien. À l’heure actuelle, près de 250 000 syriens et plus d’un millions de déplacés internes ont trouvés refuge dans le seul territoire kurde irakien.

La surpopulation dans les camps est rapidement devenue ingérable, tant pour les autorités que pour les ONG présentes sur le terrain, malgré les efforts déployés pour répondre à l’urgence. Aujourd’hui, l’enjeu principal est de permettre à ces personnes de retrouver leur dignité en les accompagnants et leur offrant des conditions de vie meilleures au sein des camp

[i] Entre le 23 janvier et 6 septembre 1988, le gouvernement irakien planifie de nombreuses attaques à l’arme chimique contre les populations kurdes. L’attaque d’Halabja le 16 mars 1988, reste la plus symbolique. Elle fera entre 3200 et 7000 morts.


FICHE PROJET: Kurdistan Irakien

Titre du projet: Soutien psychosocial aux personnes déplacées internes présents dans le camp de Bardarash 

Objectif principal
Contribuer à l'amélioration du bien être psychosocial et par conséquent des conditions de vie et perspectives d'avenir des populations déplacées au sein du camp de Bardarash à travers la mise en œuvre d'un appui psychosocial. 


Objectifs spécifiques

·         Sensibiliser la communauté dans son ensemble à la question du soutien psychosocial.

·         Former des agents communautaires au soutien psychologique, à la sensibilisation et à l'animation.

·         Fournir un soutien et un suivi psychologique de groupe et individuel permettant de renforcer la résilience des personnes déplacées et d’améliorer la cohésion familiale et sociale/communautaire au sein du camp.

·         Proposer des activités de formations aux personnes déplacées dans une optique de responsabilisation, d'autosuffisance et de cohésion afin d'améliorer leurs conditions de vie et leurs perspectives d'avenir.

·         Promouvoir l'implication et la participation de la communauté dans la gestion de la vie au sein du camp.


CIBLES

ACTIVITES ET DESCRIPTIF

Communauté / Femmes

Campagne de sensibilisation au soutien psychosocial

 

Formations de formateurs : recrutement et formations

 

Soutien psychosocial informel : mise en place de groupes de paroles et d'échanges


Mise en œuvre d'un suivi psychosocial

 

Atelier de renforcement de la cohésion sociale et promotion de l'autonomisation 

 

Atelier d'amélioration des conditions de vie au sein du  camp 

 

Renforcement de la communauté 

Enfants et jeunes (séparation filles/garçons)

Sensibilisation et suivi psychosocial adapté aux personnes mineures 

 

Renforcement de la cohésion/cercle familiale 

Hommes/ communauté

Campagne de sensibilisation au soutien psychosocial


 Formation de formateurs : recrutement et formations


Soutien psychosocial informel : mise en place de groupes de paroles et d'échanges


Mise en œuvre d'un suivi psychosocial

 

Atelier d'amélioration conditions de vie sur le camp 

 

Renforcement de la communauté 


Bénéficiaires:

Communauté Shabak (1725 familles, 4715 personnes de moins de 17 ans,  8898 personnes au total)
Représentants de la communauté
Femmes
Enfants, enfants isolés, enfants déscolarisés
Famille pauvres sans ressources publiques
Personnes en situation d'extrême vulnérabilité 

Pour plus d'informations sur le projet, veuillez télécharger la note conceptuelle en format PDF en cliquant sur le lien ci-dessous